English
Unique dans l’univers de la chanson traditionnelle au Québec, Galant, tu perds ton temps présente Nous irons danser, nouvel album chaleureusement accueilli par la critique. Cinq jeunes femmes chantant en harmonie et un percussionniste flamboyant fin prêtes à reprendre la route avec leur complaintes et chansons entraînantes, choisies avec soins parmi le répertoire traditionnel féminin.
Unique dans l’univers de la chanson traditionnelle au Québec, Galant, tu perds ton temps présente Nous irons danser, nouvel album chaleureusement accueilli par la critique. Cinq jeunes femmes chantant en harmonie et un percussionniste flamboyant fin prêtes à reprendre la route avec leur complaintes et chansons entraînantes, choisies avec soins parmi le répertoire traditionnel féminin.

Evelyne Gélinas

Isabelle Payette

Jacinthe Dubé

Jean-François Berthiaume

Josianne Hébert

Mia Lacroix
Evelyne Gélinas pratique avec passion le métier de tisserande au sein d’une petite entreprise qu’elle a cofondée et qui se nomme «Rien ne se perd, tout se crée…» Membre du groupe Les Langues Fourchues depuis 1999, c’est en tant que flûtiste et choriste qu’elle a fait son apparition dans le milieu de la musique traditionnelle. C’est avec cette formation qu’elle a enregistré trois albums intitulés «Que l’Devan emporte le restant» (2002), «Cache ta barzatte» (2003) et «Juste à point» (2007). Maîtrisant autant la flûte traversière que le flageolet ou la flûte en ébène, c’est en 2003 qu’elle a complété un D.E.C. en musique traditionnelle au Cégep de Joliette. Elle a participé à plusieurs festivals et événements au Québec, en Ontario, dans les maritimes et en Europe, et a aussi été musicienne invitée dans les groupes Norouet, l’ensemble folklorique Les petits pas jacadiens et plus récemment Tu m’en diras tant. Cette musicienne accomplie a su développer son goût pour les chants traditionnels avec Galant, tu perds ton temps, et c’est avec la douceur feutrée de sa voix qu’elle nous propose un répertoire original et surprenant. Isabelle Payette, native de Joliette, s’est intéressée dès son jeune âge à la musique. Le chant choral fait partie de la famille et le piano et la guitare ont une place de choix au salon. C’est en emménageant à Montréal que le goût de la musique prend son air d’aller. Avec André Gagné, prof privé et ami, elle participe au projet country-folk des Pylawaks comme guitariste et chanteuse. En 2005, le groupe rock Fleur d’assaut devient aussi un terrain de jeux musical dans lequel Isabelle est à la voix et à la guitare rythmique. C’est avec cette formation qu’elle lance un album éponyme en 2007. Isabelle joint Galant, tu perds ton temps en février 2007 et découvre avec fascination les chansons traditionnelles. Jacinthe Dubé est née à Québec en 1976. Elle obtient un Baccalauréat en Histoire de l’Art de l’Université Laval en 1999 et c’est en 2004 qu’elle est diplômée de l’U.Q.À.M. au Baccalauréat en Arts Visuels, profil Création. Les arts de la scène s’imposent également très tôt dans sa vie. Dès le secondaire et ce, jusqu’à la fin de ses études universitaires, elle accomplit bon nombre de productions théâtrales et est membre de plusieurs ligues d’improvisation.

Elle continue maintenant sa formation dans le cadre de divers stages professionnels en interprétation qui complètent et approfondissent sa démarche personnelle et artistique. Du côté de la musique, Jacinthe est autodidacte. Elle a cependant suivi plusieurs cours de chant par le biais du théâtre, apprenant ainsi à travailler sa voix dans une optique musicale. L’univers de la chanson traditionnelle est une véritable révélation pour elle, elle s’y engage depuis maintenant 6 ans et prête sa voix à cet univers riche et sensible. Elle joue aussi des flûtes à bec dans un contexte d’animation historique. Comédienne, musicienne, animatrice, guide, technicienne en muséologie, artiste visuel, chanteuse, elle porte parfois plusieurs arcs n’arborant par contre qu’une seule et même corde, la passion pour les arts, celle qui lui permet de toucher les gens.
Percussionniste, calleur, gigueur et chorégraphe, Jean-François Berthiaume possède déjà un bagage de danse traditionnelle riche, varié et il est très en demande. De ses 12 ans de service au sein d’un ensemble folklorique à son apport au sein des groupes Réveillons!, Galant, tu perds ton temps et Entourloupe, en passant par ses pèlerinages en Irlande, il a su exploiter ce don d’utiliser le tambour à mailloche, la gigue comme un instrument de percussion et le «câll» comme une chanson. On a su découvrir ses talents de percussionniste, calleur, gigueur et chorégraphe lors de divers festivals ou autre événements au Québec, dans l’ouest canadien, aux États-Unis et en Europe. Il a participé à l’enregistrement de plusieurs albums en tant qu’artiste invité de même qu’avec les formations Réveillons! (2013, 2008 et 2003) et Entourloupe (2005). Sa passion, son instinct, son énergie et son charme font de lui un authentique artisan de la tradition. Josianne Hébert possède plusieurs chapeaux : auteure-compositeure-interprète, pianiste, accordéoniste et chanteuse. Directrice musicale de Galant, tu perds ton temps, elle a étudié le piano dès l’âge de six ans.

Elle est pianiste, accordéoniste et choriste pour l’auteur-compositeur-interprète Pierre Lapointe depuis 2002 et collabore toujours avec plusieurs autres artistes reconnus du milieu de la musique populaire, Michel Faubert, Jérôme Minière, Philippe B., etc. Sa carrière de musicienne l’a amenée à se produire au Québec, dans l’ouest canadien, aux États-Unis et en Europe à plusieurs reprises. Ancienne membre du groupe Les Langues Fourchues et grande collectionneuse de chansons, elle porte fièrement en elle la passion que lui a transmise sa grand-mère, celle des traditions. C’est habitée par cette même passion qu’elle perpétue son travail au sein de Galant, tu perds ton temps.
Mia Lacroix découvre les plaisirs de la musique traditionnelle par ses airs de flûte en 1997. Elle parcourt ensuite l’Irlande, la France, l’Espagne et plus particulièrement la Bretagne, en compagnie du groupe Dieu Seul nous voit, avec qui elle participe à quelques festivals ; elle s’enrichit ainsi de nouveaux airs et des cultures locales de chaque pays. De retour au Québec, elle fait son entrée au Cabaret du Roy en tant que musicienne au sein du groupe Les Pics-à-Pioche grâce à la maîtrise de son instrument à vent. C’est lors de ces prestations que sa voix est mise à contribution et rapidement elle est reconnue comme étant une musicienne de talent avec qui il devient agréable de travailler. En 2008, elle es invitée à participer au premier album de La Giroflée, J’ai dans la mémoire. Cette même année, elle s’associe à l’organisme Jeunes Musiciens du Monde, en tant que professeur de flûte. Cette école a pour mission d’enseigner la musique traditionnelle à des enfants d’un quartier défavorisé. Étant l’une des fondatrices de l’ensemble Galant, tu perds ton temps, son bagage culturel est un apport essentiel pour tous les membres du groupe. Mia se révèlera la « soprano  » de ce quintet féminin et on découvrira sous ses regards timides un humour naïf et rafraîchissant.

Evelyne Gélinas

Isabelle Payette

Jacinthe Dubé
Evelyne Gélinas pratique avec passion le métier de tisserande au sein d’une petite entreprise qu’elle a cofondée et qui se nomme «Rien ne se perd, tout se crée…» Membre du groupe Les Langues Fourchues depuis 1999, c’est en tant que flûtiste et choriste qu’elle a fait son apparition dans le milieu de la musique traditionnelle. C’est avec cette formation qu’elle a enregistré trois albums intitulés «Que l’Devan emporte le restant» (2002), «Cache ta barzatte» (2003) et «Juste à point» (2007). Maîtrisant autant la flûte traversière que le flageolet ou la flûte en ébène, c’est en 2003 qu’elle a complété un D.E.C. en musique traditionnelle au Cégep de Joliette. Elle a participé à plusieurs festivals et événements au Québec, en Ontario, dans les maritimes et en Europe, et a aussi été musicienne invitée dans les groupes Norouet, l’ensemble folklorique Les petits pas jacadiens et plus récemment Tu m’en diras tant. Cette musicienne accomplie a su développer son goût pour les chants traditionnels avec Galant, tu perds ton temps, et c’est avec la douceur feutrée de sa voix qu’elle nous propose un répertoire original et surprenant. Isabelle Payette, native de Joliette, s’est intéressée dès son jeune âge à la musique. Le chant choral fait partie de la famille et le piano et la guitare ont une place de choix au salon. C’est en emménageant à Montréal que le goût de la musique prend son air d’aller. Avec André Gagné, prof privé et ami, elle participe au projet country-folk des Pylawaks comme guitariste et chanteuse. En 2005, le groupe rock Fleur d’assaut devient aussi un terrain de jeux musical dans lequel Isabelle est à la voix et à la guitare rythmique. C’est avec cette formation qu’elle lance un album éponyme en 2007. Isabelle joint Galant, tu perds ton temps en février 2007 et découvre avec fascination les chansons traditionnelles. Jacinthe Dubé est née à Québec en 1976. Elle obtient un Baccalauréat en Histoire de l’Art de l’Université Laval en 1999 et c’est en 2004 qu’elle est diplômée de l’U.Q.À.M. au Baccalauréat en Arts Visuels, profil Création. Les arts de la scène s’imposent également très tôt dans sa vie. Dès le secondaire et ce, jusqu’à la fin de ses études universitaires, elle accomplit bon nombre de productions théâtrales et est membre de plusieurs ligues d’improvisation.

Elle continue maintenant sa formation dans le cadre de divers stages professionnels en interprétation qui complètent et approfondissent sa démarche personnelle et artistique. Du côté de la musique, Jacinthe est autodidacte. Elle a cependant suivi plusieurs cours de chant par le biais du théâtre, apprenant ainsi à travailler sa voix dans une optique musicale. L’univers de la chanson traditionnelle est une véritable révélation pour elle, elle s’y engage depuis maintenant 6 ans et prête sa voix à cet univers riche et sensible. Elle joue aussi des flûtes à bec dans un contexte d’animation historique. Comédienne, musicienne, animatrice, guide, technicienne en muséologie, artiste visuel, chanteuse, elle porte parfois plusieurs arcs n’arborant par contre qu’une seule et même corde, la passion pour les arts, celle qui lui permet de toucher les gens.

Jean-François Berthiaume

Josianne Hébert

Mia Lacroix
Percussionniste, calleur, gigueur et chorégraphe, Jean-François Berthiaume possède déjà un bagage de danse traditionnelle riche, varié et il est très en demande. De ses 12 ans de service au sein d’un ensemble folklorique à son apport au sein des groupes Réveillons!, Galant, tu perds ton temps et Entourloupe, en passant par ses pèlerinages en Irlande, il a su exploiter ce don d’utiliser le tambour à mailloche, la gigue comme un instrument de percussion et le «câll» comme une chanson. On a su découvrir ses talents de percussionniste, calleur, gigueur et chorégraphe lors de divers festivals ou autre événements au Québec, dans l’ouest canadien, aux États-Unis et en Europe. Il a participé à l’enregistrement de plusieurs albums en tant qu’artiste invité de même qu’avec les formations Réveillons! (2013, 2008 et 2003) et Entourloupe (2005). Sa passion, son instinct, son énergie et son charme font de lui un authentique artisan de la tradition. Josianne Hébert possède plusieurs chapeaux : auteure-compositeure-interprète, pianiste, accordéoniste et chanteuse. Directrice musicale de Galant, tu perds ton temps, elle a étudié le piano dès l’âge de six ans.

Elle est pianiste, accordéoniste et choriste pour l’auteur-compositeur-interprète Pierre Lapointe depuis 2002 et collabore toujours avec plusieurs autres artistes reconnus du milieu de la musique populaire, Michel Faubert, Jérôme Minière, Philippe B., etc. Sa carrière de musicienne l’a amenée à se produire au Québec, dans l’ouest canadien, aux États-Unis et en Europe à plusieurs reprises. Ancienne membre du groupe Les Langues Fourchues et grande collectionneuse de chansons, elle porte fièrement en elle la passion que lui a transmise sa grand-mère, celle des traditions. C’est habitée par cette même passion qu’elle perpétue son travail au sein de Galant, tu perds ton temps.
Mia Lacroix découvre les plaisirs de la musique traditionnelle par ses airs de flûte en 1997. Elle parcourt ensuite l’Irlande, la France, l’Espagne et plus particulièrement la Bretagne, en compagnie du groupe Dieu Seul nous voit, avec qui elle participe à quelques festivals ; elle s’enrichit ainsi de nouveaux airs et des cultures locales de chaque pays. De retour au Québec, elle fait son entrée au Cabaret du Roy en tant que musicienne au sein du groupe Les Pics-à-Pioche grâce à la maîtrise de son instrument à vent. C’est lors de ces prestations que sa voix est mise à contribution et rapidement elle est reconnue comme étant une musicienne de talent avec qui il devient agréable de travailler. En 2008, elle es invitée à participer au premier album de La Giroflée, J’ai dans la mémoire. Cette même année, elle s’associe à l’organisme Jeunes Musiciens du Monde, en tant que professeur de flûte. Cette école a pour mission d’enseigner la musique traditionnelle à des enfants d’un quartier défavorisé. Étant l’une des fondatrices de l’ensemble Galant, tu perds ton temps, son bagage culturel est un apport essentiel pour tous les membres du groupe. Mia se révèlera la « soprano  » de ce quintet féminin et on découvrira sous ses regards timides un humour naïf et rafraîchissant.

Evelyne Gélinas
Evelyne Gélinas pratique avec passion le métier de tisserande au sein d’une petite entreprise qu’elle a cofondée et qui se nomme «Rien ne se perd, tout se crée…» Membre du groupe Les Langues Fourchues depuis 1999, c’est en tant que flûtiste et choriste qu’elle a fait son apparition dans le milieu de la musique traditionnelle. C’est avec cette formation qu’elle a enregistré trois albums intitulés «Que l’Devan emporte le restant» (2002), «Cache ta barzatte» (2003) et «Juste à point» (2007). Maîtrisant autant la flûte traversière que le flageolet ou la flûte en ébène, c’est en 2003 qu’elle a complété un D.E.C. en musique traditionnelle au Cégep de Joliette. Elle a participé à plusieurs festivals et événements au Québec, en Ontario, dans les maritimes et en Europe, et a aussi été musicienne invitée dans les groupes Norouet, l’ensemble folklorique Les petits pas jacadiens et plus récemment Tu m’en diras tant. Cette musicienne accomplie a su développer son goût pour les chants traditionnels avec Galant, tu perds ton temps, et c’est avec la douceur feutrée de sa voix qu’elle nous propose un répertoire original et surprenant.

Isabelle Payette
Isabelle Payette, native de Joliette, s’est intéressée dès son jeune âge à la musique. Le chant choral fait partie de la famille et le piano et la guitare ont une place de choix au salon. C’est en emménageant à Montréal que le goût de la musique prend son air d’aller. Avec André Gagné, prof privé et ami, elle participe au projet country-folk des Pylawaks comme guitariste et chanteuse. En 2005, le groupe rock Fleur d’assaut devient aussi un terrain de jeux musical dans lequel Isabelle est à la voix et à la guitare rythmique. C’est avec cette formation qu’elle lance un album éponyme en 2007. Isabelle joint Galant, tu perds ton temps en février 2007 et découvre avec fascination les chansons traditionnelles.

Jacinthe Dubé
Jacinthe Dubé est née à Québec en 1976. Elle obtient un Baccalauréat en Histoire de l’Art de l’Université Laval en 1999 et c’est en 2004 qu’elle est diplômée de l’U.Q.À.M. au Baccalauréat en Arts Visuels, profil Création. Les arts de la scène s’imposent également très tôt dans sa vie. Dès le secondaire et ce, jusqu’à la fin de ses études universitaires, elle accomplit bon nombre de productions théâtrales et est membre de plusieurs ligues d’improvisation.

Elle continue maintenant sa formation dans le cadre de divers stages professionnels en interprétation qui complètent et approfondissent sa démarche personnelle et artistique. Du côté de la musique, Jacinthe est autodidacte. Elle a cependant suivi plusieurs cours de chant par le biais du théâtre, apprenant ainsi à travailler sa voix dans une optique musicale. L’univers de la chanson traditionnelle est une véritable révélation pour elle, elle s’y engage depuis maintenant 6 ans et prête sa voix à cet univers riche et sensible. Elle joue aussi des flûtes à bec dans un contexte d’animation historique. Comédienne, musicienne, animatrice, guide, technicienne en muséologie, artiste visuel, chanteuse, elle porte parfois plusieurs arcs n’arborant par contre qu’une seule et même corde, la passion pour les arts, celle qui lui permet de toucher les gens.

Jean-François Berthiaume
Percussionniste, calleur, gigueur et chorégraphe, Jean-François Berthiaume possède déjà un bagage de danse traditionnelle riche, varié et il est très en demande. De ses 12 ans de service au sein d’un ensemble folklorique à son apport au sein des groupes Réveillons!, Galant, tu perds ton temps et Entourloupe, en passant par ses pèlerinages en Irlande, il a su exploiter ce don d’utiliser le tambour à mailloche, la gigue comme un instrument de percussion et le «câll» comme une chanson. On a su découvrir ses talents de percussionniste, calleur, gigueur et chorégraphe lors de divers festivals ou autre événements au Québec, dans l’ouest canadien, aux États-Unis et en Europe. Il a participé à l’enregistrement de plusieurs albums en tant qu’artiste invité de même qu’avec les formations Réveillons! (2013, 2008 et 2003) et Entourloupe (2005). Sa passion, son instinct, son énergie et son charme font de lui un authentique artisan de la tradition.

Josianne Hébert
Josianne Hébert possède plusieurs chapeaux : auteure-compositeure-interprète, pianiste, accordéoniste et chanteuse. Directrice musicale de Galant, tu perds ton temps, elle a étudié le piano dès l’âge de six ans.

Elle est pianiste, accordéoniste et choriste pour l’auteur-compositeur-interprète Pierre Lapointe depuis 2002 et collabore toujours avec plusieurs autres artistes reconnus du milieu de la musique populaire, Michel Faubert, Jérôme Minière, Philippe B., etc. Sa carrière de musicienne l’a amenée à se produire au Québec, dans l’ouest canadien, aux États-Unis et en Europe à plusieurs reprises. Ancienne membre du groupe Les Langues Fourchues et grande collectionneuse de chansons, elle porte fièrement en elle la passion que lui a transmise sa grand-mère, celle des traditions. C’est habitée par cette même passion qu’elle perpétue son travail au sein de Galant, tu perds ton temps.

Mia Lacroix
Mia Lacroix découvre les plaisirs de la musique traditionnelle par ses airs de flûte en 1997. Elle parcourt ensuite l’Irlande, la France, l’Espagne et plus particulièrement la Bretagne, en compagnie du groupe Dieu Seul nous voit, avec qui elle participe à quelques festivals ; elle s’enrichit ainsi de nouveaux airs et des cultures locales de chaque pays. De retour au Québec, elle fait son entrée au Cabaret du Roy en tant que musicienne au sein du groupe Les Pics-à-Pioche grâce à la maîtrise de son instrument à vent. C’est lors de ces prestations que sa voix est mise à contribution et rapidement elle est reconnue comme étant une musicienne de talent avec qui il devient agréable de travailler. En 2008, elle es invitée à participer au premier album de La Giroflée, J’ai dans la mémoire. Cette même année, elle s’associe à l’organisme Jeunes Musiciens du Monde, en tant que professeur de flûte. Cette école a pour mission d’enseigner la musique traditionnelle à des enfants d’un quartier défavorisé. Étant l’une des fondatrices de l’ensemble Galant, tu perds ton temps, son bagage culturel est un apport essentiel pour tous les membres du groupe. Mia se révèlera la «soprano» de ce quintet féminin et on découvrira sous ses regards timides un humour naïf et rafraîchissant.
© 2017 Galant, tu perds ton temps